• Carla

Comment fait-on du vin blanc ?

J’avais précédemment écrit un article sur la méthode de fabrication du vin rouge. On poursuit donc sur la même lancée avec le vin blanc ! Vous le verrez, quelques différences notables entre sa fabrication et celle du vin rouge. Un peu moins d’étapes avec le vin blanc, nous en verrons ici 7, dont une qui varie si l’on souhaite produire un vin blanc vif ou à l’inverse un vin plus puissant.


Verre de vin blanc

1ère étape de la production du vin blanc : l’égrappage 🍇

Les vendangeurs ont terminé leur travail, la récolte est arrivée aux chais. On vient, comme pour le vin rouge, séparer les baies des tiges : c’est l’égrappage. À nouveau ici, cette étape est optionnelle, et certains vignerons souhaitent garder les tiges pour le pressurage avant qu’elles donnent un peu de leurs saveurs herbacées au jus. 🌿


2ème étape : le pressurage

Les raisins sont très rapidement pressés pour extraire le jus et le séparer des pellicules. À l’inverse du vin rouge, pour lequel on laisse macérer le jus et le marc, on ne recueille que le jus pour la fabrication du vin blanc.


Raisin blanc

3ème étape : le débourbage

Le jus précédemment récolté est mis dans une cuve. Les particules restées en suspension vont alors doucement se poser au fond de la cuve. Cette étape consiste à les retirer pour conserver uniquement le jus. 🙌


4ème étape : la fermentation alcoolique

Comme pour le vin rouge, cette étape de fermentation dure environ 10 jours. Les levures naturellement présentes ou bien ajoutées viennent grignoter le sucre pour le transformer en alcool, le jus devient alors vin ! 🥰


5ème étape : l’élevage

Élevage pour un vin blanc vif :

Lorsque l’on souhaite produire un vin blanc vif fait pour être dégusté jeune, le vin est basculé en cuve. Il y restera plusieurs semaines afin de se stabiliser. Deux options ici : soit on laisse le vin avec les levures, c’est ce qu’on appelle un élevage sur lies, ou bien on les retire. La raison pour laquelle on pratique l’élevage sur lies est purement gustative et aromatique : les levures confèrent des arômes et saveurs, et apportent un peu plus de rondeur et de gourmandise au vin. 😋


Élevage pour un vin blanc puissant 💪

Barriques de vin

Si on souhaite par contre produire un vin blanc plus puissant, taillé pour être gardé et consommé un peu plus tard, l’élevage ne se fait pas en cuve mais en barrique. La deuxième fermentation, la fermentation malolactique se produit alors dans le fût. L’élevage peut durer plusieurs mois, et pendant tout son processus, le vin vient être remué avec une tige afin que les lies (qui se posent dans le fond de la barrique) reviennent en suspension. C’est ce qu’on appelle le bâtonnage.


6ème étape : sulfitage, assemblage ou encore collage

Comme pour le vin rouge, ces étapes sont optionnelles. Du soufre peut alors être ajouté au vin afin de le protéger de l’oxygène, qui rappelons-le, est l’ennemi numéro uno du vin. Là aussi, plusieurs cépages ou parcelles vinifiés séparément peuvent être assemblés, au bon vouloir de l’œnologue. Et enfin les particules encore en suspension peuvent être retirées à l’aide du collage. C’est un procédé qui utilise généralement du blanc d’œuf pour agglomérer les particules entre elles avant de les retirer. Et enfin, pour obtenir un vin plus limpide et brillant, ce dernier peut être filtré. Mais encore une fois, toutes ces interventions ne sont pas impératives.


7ème étape : la mise en bouteille

Tout est prêt, le vin peut enfin être mis en bouteille, bouchonné et étiqueté ! À vous de le déguster. ✨


L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

141 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout