• Carla

Comment fait-on du vin rouge ? đŸ·

Le vin rouge : le boire, ça, vous savez a priori le faire. Mais le produire, c’est dans vos cordes ? Si ce n’est pas le cas, et que vous souhaitez connaĂźtre la maniĂšre dont on produit le vin rouge que vous dĂ©gustez, vous ĂȘtes au bon endroit ! On ne parlera pas ici des Ă©tapes de la vigne, mais je pourrai vous Ă©crire un article sur le sujet trĂšs prochainement si ça vous intĂ©resse. DĂ©couvrez dans cet article la mĂ©thode de production du vin rouge, en 10 Ă©tapes 🙌

Barriques d'Ă©levage du vin

1Ăšre Ă©tape de la production de vin rouge : l’égrappage et le foulage 🍇

Les vendanges ont Ă©tĂ© faites, les raisins ont Ă©tĂ© triĂ©s, il est maintenant temps de les sĂ©parer de leur grappe. L’égrappage, aussi appelĂ© Ă©raflage, est le processus par le biais duquel on retire la tige. Cette tige contient des saveurs herbacĂ©es qu’on ne souhaite pas conserver pour produire le vin rouge, sauf en Bourgogne, oĂč il arrive qu’on en garde en partie pour les saveurs qu’elles confĂšrent. Viens directement en suivant l’étape du foulage, oĂč l’on vient Ă©craser les baies de raisin pour en extraire le jus. ✹





2Úme étape : la macération

La macĂ©ration consiste Ă  laisser les pellicules et le jus dans une cuve pendant 2 Ă  3 semaines. Les pellicules des raisins sont en partie responsable de la coloration du vin, puisqu’elles contiennent les fameux tannins. C’est la raison pour laquelle on les laisse macĂ©rer ensemble. Pour le rosĂ©, comme je l’avais dĂ©crit dans l’article “comment fait-on du rosĂ© ?”, les peaux macĂšrent moins longtemps avec le jus, ce qui permet d’avoir une coloration plus lĂ©gĂšre. 🎹


3Ăšme Ă©tape : le pigeage

Aussi appelĂ© remontage, le pigeage intervient en cours de macĂ©ration. Au fur et Ă  mesure, un chapeau solide comprenant les pellicules, la pulpe et les pĂ©pins vient se former. C’est ce qu’on appelle le marc. Rappelons-le, c’est ce marc qui permet la coloration du vin et la concentration de tannins, il faut donc qu’il soit au maximum au contact du jus au cours de la macĂ©ration. Le pigeage consiste donc Ă  enfoncer ce chapeau de marc dans le jus Ă  l’aide d’une sorte de perche au bout de laquelle se trouve un plateau. Le remontage est une autre façon de faire : on pompe le jus par le bas et on l’introduit par le haut Ă  l’aide d’un tuyau.


4Ăšme Ă©tape : la fermentation alcoolique

La fermentation alcoolique est le procĂ©dĂ© durant lequel les sucres sont transformĂ©s en alcool grĂące aux levures, naturellement prĂ©sentes ou bien ajoutĂ©es. Cette Ă©tape de fermentation dure environ une dizaine de jours. Ça y est, le vin naĂźt ! đŸ«¶


5Ăšme Ă©tape : le pressurage

Pendant le pressurage, on vient sĂ©parer le vin du marc. Ce premier vin extrait est appelĂ© le vin de goutte. Le marc que l’on a prĂ©cĂ©demment sĂ©parĂ© du vin n’est pas jetĂ©, il est de son cĂŽtĂ© pressĂ© pour rĂ©cupĂ©rer encore un peu de vin (il n’y en a jamais trop), c’est ce qu’on appelle le vin de presse, qui est donc plus colorĂ© et tannique que le vin de goutte. On assemble ensuite ces deux vins, dans les proportions qui conviennent Ă  l’Ɠnologue đŸ«Ą


6Ăšme Ă©tape : l’élevage

Plusieurs mĂ©thodes d’élevage existent mais la plupart du temps, le vin est Ă©levĂ© en cuve ou en barrique. Il peut y ĂȘtre conservĂ© quelques semaines seulement jusqu’à plusieurs annĂ©es. C’est pendant cette phase que le vin se complexifie, que ses arĂŽmes et sa structure se dĂ©veloppent. C’est aussi au mĂȘme moment que se produit la deuxiĂšme fermentation : la fermentation malolactique. Cette fermentation dure 3 Ă  4 semaines et permet de transformer les acides maliques en acides lactiques. En d’autres termes, le vin perd de son aciditĂ© naturelle et se stabilise.

Cuves Ă  vin

7Ăšme Ă©tape : le soutirage

Au cours de l’élevage, les levures et dĂ©pĂŽts naturels tombent au fond de la cuve ou de la barrique. Le soutirage consiste Ă  retirer ces Ă©lĂ©ments.


8Ăšme Ă©tape : l’assemblage

Si assemblage il y a ! Car cela dĂ©pend des rĂ©gions, des vins, et des vignerons. Dans certains cas, des parcelles ou des cĂ©pages sont vinifiĂ©s sĂ©parĂ©ment puis assemblĂ©s par la suite pour obtenir le vin souhaitĂ© par l’Ɠnologue. đŸ€


9Ăšme Ă©tape : le collage

LĂ  aussi, il n’intervient pas toujours. Quand on colle un vin, on vient retirer toutes les particules restĂ©es en suspension en les rassemblant avec une colle souvent Ă  base de blanc d’Ɠuf. De la mĂȘme maniĂšre, et toujours de façon optionnelle, il est possible de filtrer le vin pour le rendre moins opaque et plus brillant. Ces deux techniques peuvent venir modifier les arĂŽmes du vin, c’est pourquoi certains vignerons ne prĂ©fĂšrent pas les pratiquer.


10Ăšme Ă©tape : la mise en bouteille

Mise en bouteille du vin

DerniĂšre Ă©tape avant que le vin n’arrive jusqu’à vous ! Le vin est donc mis en bouteille, bouchonnĂ©, et on y ajoute les Ă©tiquettes. Certaines bouteilles partent alors directement Ă  la vente, d’autres vieillissent encore un peu en bouteille avant de vous ĂȘtre proposĂ©es.



Si vous ĂȘtes arrivĂ©s jusqu’ici, vous ĂȘtes dĂ©sormais incollables sur la mĂ©thode de production des vins rouges, et avez quelques chouettes infos Ă  ressortir lors de votre prochaine dĂ©gustation ! Dans un prochain article, on viendra Ă©tudier le processus de fabrication des vins blancs.


L’abus d’alcool est dangereux pour la santĂ©, Ă  consommer avec modĂ©ration.

37 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout