top of page
  • Carla

Les principales maladies de la vigne : mildiou, oïdium, black-rot et phylloxéra.

La vigne est une plante résistante, mais il arrive quelques fois qu’elle succombe à la maladie. Et des maladies, il n’en manque pas ! Je ne pourrai évidemment pas toutes les mentionner dans cet article mais je vais vous parler des 4 principales : le mildiou, l’oïdium, le black-rot et le phylloxéra. On va également parler des manières de lutter contre ces maladies : en prévention ou en traitement.


Si vous avez prévu de planter quelques vignes dans votre jardin, je vous conseille de rester ici car les infos qui suivent pourraient vous permettre de sauver votre petite récolte.


Les différentes maladies de la vigne

Le mildiou de la vigne 🍇

Le mildiou est causé par une toute petite algue champignon qui s’attaque à la fois aux raisins mais aussi aux feuilles. Les conditions climatiques sont les principales responsables de l’apparition du mildiou : une température au délà de 11 degrés mais en dessous de 30 degrés, ainsi qu’un climat humide et pluvieux peuvent mener à sa propagation. Les œufs responsables se logent dans les feuilles mortes tombées à terre à l’automne et durant l’hiver. L’accumulation de ses feuilles mortes est donc naturellement un facteur d’apparition.

Mildiou
Crédit : Vitisphère

Reconnaître une vigne affectée par le mildiou

Pour reconnaître une vigne atteinte du mildiou, il suffit de regarder ses feuilles : si elles présentent des tâches jaunes et se couvrent dessous d’un duvet blanc. Pour en être sûr, on peut ensuite regarder les grappes : les raisins deviennent marron puis s’assèchent.


Comment traiter le mildiou de la vigne ?

Pour traiter le mildiou, on pulvérise généralement une solution à base de cuivre sur la vigne, comme la bouillie bordelaise par exemple. Si la vigne a déjà atteint la phase de floraison, cela peut être trop tard pour la traiter. Si vous souhaitez connaître le cycle de la vigne, vous pouvez lire notre article à ce sujet.

L'oïdium de la vigne 🍇

L’oïdium est lui aussi un champignon qu’on retrouve très fréquemment en bord de Méditérannée. Encore une fois c’est la météo qui favorise la contamination de la vigne par l’oïdium. C’est lorsque l’humidité grimpe au dessus de 40% et que les températures sont au-dessus de 12 degrés que l’oïdium peut venir s’installer. L’ombre a elle aussi un effet accélérateur, les plants au soleil pourront donc être plus facilement épargnés.

Oïdium
Crédit : Syngenta

Reconnaître une vigne affectée par l’oïdium

Une vigne contaminée par l’oïdium présente des tâches grises sur les feuilles de vigne et comme un dépôt gris sur les raisins qui vient les dessécher et libérer une odeur de moisissure.

Comment traiter l’oïdium

Pour traiter l’oïdium, la pulvérisation de souffre est efficace. Pour les domaines souhaitant utiliser des traitements plus naturels, il en existe : ils utilisent des orties ou de l’oseille.

Le Black-rot, maladie de la vigne 🍇

Le Black-rot, aussi appelé pourriture noire est un champignon qui attaque la vigne. C’est à nouveau les conditions climatiques qui favorisent ou non l’apparition de la maladie.


Black Rot
Crédit : Bayer Agri

Reconnaître une vigne affectée par le black-rot

Pour reconnaître une vigne affectée par le black-rot, on peut regarder ses feuilles comme ses grappes. Sur les feuilles apparaissent des tâches circulaires brunes, comme si la feuille était morte par endroits au milieu ou sur les côtés. Les grappes et raisins sont contaminés un peu après, certains raisins brunissent et finissent par se dessécher complètement en devenant tout noirs.



Comment traiter le black-rot de la vigne

Une fois le black-rot installé, les produits tels que le cuivre ou le souffre peuvent aider à traiter la vigne. Les domaines privilégient généralement les traitements anti-mildiou et anti-oïdium.

9 vues0 commentaire
bottom of page